5.3.06

le printemps (on y croit)


Le temps a laissé son manteau
de vent , de froidure et de pluie
Et s'est vêtu de broderies ,
de soleil luisant clair et beau.

Il n'y a ni bête ni oiseau
Qu'en son langage ne chante ou crie
Le temps a laissé son manteau
de vent, de froidure et de pluie

Rivières, fontaines et ruisseaux
portent en livrée jolie
Goutte d'argent , d'orfèvrerie
Chacun s'habille de nouveau

Charles d'Orléans.

2 commentaires:

sylvie a dit…

c'est drôle ce poême je l'ai appris il y a longtemps en CE2 et je l'adore.
Bravo à toi.

Brod. a dit…

Je ne connaissais pas ce poème.

La broderie et superbe et j'aime beaucoup son montage.